Le spiritisme entre amis

Quand la télévision, le cinéma et les parties de cartes accusent leurs limites, quand l’étrange et le mystérieux fascinent, quoi de plus tentant qu’une partie de spiritisme entre amis ? La nuit est tombée, les rideaux tirés, l’ambiance suffisamment oppressante pour que soit apporté le guéridon que la légende considère comme indispensable (il est vrai que « faire tourner les tables » est plus facile avec un guéridon qu’avec une table de salle à manger).

Les protagonistes se consultent du regard. Le « médium » se concentre. Il est respecté parce qu’il a déjà participé à ce genre de soirée. Et sans doute a-t-il effectivement des capacités dont il ne mesure pas forcément toutes les implications. Quelques rires étouffés. Les doigts se nouent et la séance commence. Elle finira peut-être avec une déception teintée d’ironie. Il ne s’est rien passé, bien évidemment ! Et peut-être finira-t-elle mal, même si ses dégâts ne sont pas immédiatement perceptibles. Car ce soir-là, il se passera quelque chose… difficile à exprimer, encore plus difficile à comprendre et, en tout cas, aucunement prévu. Une porte s’est ouverte sur l’inconnu et il sera difficile de la refermer.

Le spiritisme n’est pas un jeu !

En évoquant les esprits, vous jouez à l’apprenti sorcier. Car les esprits ne sont pas tous bienveillants et, quand bien même le seraient-ils, ils méritent d’être respectés.

Les séances spirites ne devraient répondre qu’à un seul objectif : entrer en contact avec un disparu pour lui redire à quel point on l’aimait ou lui demander conseil.

Sorti de là, le spiritisme n’a plus de raison d’être et il devient même dangereux. Il est formellement déconseillé aux adolescents et aux âmes sensibles, non seulement parce que cela pourrait les impressionner mais surtout parce qu’ils pourraient servir de réceptacle aux entités qui nous entourent.

On trouve parfois sur Internet des films d’amateurs retraçant ce genre d’expérience. Ils commencent souvent par des plaisanteries et ils finissent par la fuite éperdue de l’une (ou plusieurs) des personnes présentes. Entre temps, rien de bien méchant. Un ballon au sol qui saute tout seul au-dessus de l’armoire, une porte verrouillée qui s’ouvre, toute seule elle aussi, une autre porte qui claque sans raison… à moins que ce ne soit à cause de ce vent bizarre qui s’est levé autour des participants . Ce n’est pas méchant, effectivement, mais c’est totalement inexplicable.

Le monde invisible est là, tout près de nous, mais nous ne le comprenons pas. Nous ne le connaissons pas !

Il peut être un ami. C’est le domaine de la voyance et celui du contact avec les défunts. Il peut même être spontanément protecteur. C’est, entre autres, le cas de certaines dames blanches. Mais il peut aussi avoir d’autres intentions plus inquiétantes, ou être simplement irrité d’avoir été dérangé, ou encore ne plus avoir envie de couper la communication.

C’est pour cela que, pendant toute séance de Oui-Ja, il est recommandé de remercier les esprits qui seront sollicités tout comme il est recommandé de leur signifier que le contact est rompu.

Je le répète, le spiritisme n’est pas un jeu.

Il nous faut admettre que nous ne sommes pas les maîtres de l’univers, et surtout pas ceux de l’univers invisible. Nous nous croyons capables de tout comprendre et de tout dominer mais il n’en est rien. Les tornades, les cyclones et les tsunamis nous le prouvent régulièrement. Alors imaginez ce qu’il en est d’un monde qui, dès le départ, échappe à notre entendement !

Le spiritisme ne doit jamais être le sujet d’une simple soirée entre amis. Il doit être abordé avec circonspection et avec respect. Car il ouvre sur des dimensions que nous avons peine à imaginer.

Fiche N°21 - Texte réalisé par Christine Verdier - Mise en ligne le 10/08/2012

Retour au sommaire

Posez vos questions aujourd'hui !

Posez vos questions aujourd'hui !

Contact voyance c'est aussi:

La voyance selon Contact voyance !

Une voyance de qualit pour vous !

Suivre @contact_voyance