Le Triangle des Bermudes

1948 - Quelque part entre Porto Rico et les côtes de la Floride, un avion de type Douglas DC3 envoie le message suivant : « Nous approchons de l’aéroport. Nous ne sommes plus qu’à 80 km au Sud. Nous apercevons les lumières de Miami. Tout va bien. Attendons les instructions pour l’atterrissage ». Il n’y aura pourtant jamais d’atterrissage ! L’avion disparaît sans laisser aucune trace ! Il survolait à ce moment-là une zone maritime bien définie, située entre la Floride, les Bermudes et Porto Rico, qui fut baptisée en 1964 « triangle des Bermudes » (*) mais qui était connue depuis l’époque de Christophe Colomb comme étant « le triangle du Diable ».

Le Douglas DC3
Le Douglas DC3

Le triangle des Bermudes - Ce triangle, les marins les plus aguerris le redoutaient et, n’eût été l’intérêt commercial de la route, beaucoup d’entre eux eussent préféré l’éviter. En un siècle de statistiques, de 1874 à 1974, pas moins de 190 navires et 80 avions ont disparu dans le triangle du Diable, sans raison apparente et, la plupart du temps, sans laisser d’épaves… Et la liste n’est pas close, le XXIème siècle n’est pas épargné… Devant un tel mystère, bien sûr, les imaginations s’enflamment et les scientifiques se déchaînent. Le mythe de l’Atlantide réapparaît, ce monde englouti dans les abysses à l’aube de notre civilisation. Les extra-terrestres mêmes sont soupçonnés, tant il est vrai que l’hypothèse d’une autre vie intelligente nous fascine. Il sera question aussi de fonds sous-marins atypiques, de coraux, de météo imprévisible ou de vagues scélérates, les vagues tueuses qui surgissent parfois alors que la mer est calme, comme si Neptune venait chercher son tribut de mort. Les chimistes et les géologues évoquent les hydrates de méthane, dont on sait qu’ils modifient la flottabilité, et les glissements tectoniques qui permettraient à ces gaz de se libérer de la croûte terrestre. Une théorie récente est celle de l’effet « Hutchinson », phénomène électromagnétique stupéfiant qui provoque la gélatinisation ou la fusion des métaux à froid, ainsi que la lévitation spontanée d’objets en plastique, en métal ou en bois ! Et bien évidemment, il ne faut pas négliger le facteur humain, qu’il s’agisse de défauts de fabrication, d’erreurs de navigation ou de sabotages. Mais les explications les plus rationnelles ne suffisent pas, car aucune ne peut résoudre l’ampleur du mystère.

Le Triangle des Bermudes
Le Triangle des Bermudes

Le 5 décembre 1945 - Cinq chasseurs bombardiers disparurent en même temps, et avec eux un hydravion parti à leur recherche ! Plusieurs explications, qui se complétaient, furent avancées : ils s’étaient perdus, ils étaient tombés en panne de carburant et ils étaient trop loin pour établir une liaison radio… Pourtant, cette liaison a bien eu lieu et elle faisait état de « bizarreries » et, très clairement, d’un danger.

1925 - La disparition du Raifuku Maru en 1925 dans le triangle des Bermudes.Celui peut-être qu’évoquait un bateau japonais, le Raifuku Maru, disparu en 1925 après avoir transmis : « danger comme poignard maintenant. Venez vite ».

Le Raifuku Maru
Le Raifuku Maru

Et quand bien même la disparition de l’escadrille 19 serait-elle élucidée, que dire des 75 autres aéronefs ? Et de tous les naufrages, survenus au fil des siècles, qui ont valu au triangle des Bermudes son terrible surnom ? Que penser des témoignages des survivants, marins ou pilotes ? Tous ont constaté que leur environnement, pendant quelques instants, ne correspondait plus aux connaissances humaines les plus évidentes, que parfois même le cours du temps s’était trouvé modifié. Alors, faut-il croire à ce que suggèrent certains spécialistes : une distorsion spatio-temporelle ? Faut-il tout simplement supposer qu’aucune cause n’est unique et que c’est peut-être leur somme qui est à l’origine du mystère ? Ou bien existe-t-il une tout autre explication ?

Janvier 1948 - Un beau jour de janvier 1948, entre les Açores et les Bermudes, le Star Tiger, un avion britannique récent offrant toutes les garanties de fiabilité, annonce : « conditions météo excellentes. Arriverons à l’heure prévue ». Où sont-ils arrivés ? Personne ne l’a jamais su !

(*) l’appellation est due à Vincent Gaddis, et fut publiée dans le magazine Argosy.

Christine Verdier

Découvrez les vidéos sur le Triangle des Bermudes

Que recherchez-vous ?

Posez vos questions aujourd'hui !

Voyance par sms - Ca marche !

Contact voyance c'est aussi:

La voyance selon Contact voyance !

Une voyance de qualit pour vous !

Ils soutiennent Contact voyance: Horoscope du jour