Saturne en astrologie

Saturne est, dans l’espace, une planète presque aussi imposante que Jupiter. C’est également le plus impressionnant des astres du système solaire, après le soleil lui-même, en raison de ses anneaux et du nombre de ses satellites.

Saturne

Dans la mythologie gréco-romaine, Saturne est assimilé à Cronos, l’un des Titans, père de Zeus, et à Chronos, le dieu primordial du temps et de la destinée. Ce lien avec le passage inéluctable du temps fait qu’en astrologie la réputation de Saturne est un peu effrayante, ce que confirment son surnom – le Grand Maléfique – et son emblème : la faux.

Il est vrai que l’idée que nous nous faisons du temps qui s’écoule sans que nous y puissions rien et qui nous amène sans recours à la vieillesse et à la mort a de quoi faire frémir. Pourtant le temps est également synonyme d’expérience et de sagesse, tout comme il peut, le cas échéant, apporter la richesse. Saturne est donc la planète des échéances et des bilans, celle qui nous incite à éradiquer de nos vies tout ce qui est superficiel pour ne considérer que l’essentiel. Pour beaucoup elle évoque la solitude, celle des ermites dans leur refuge et celle des monarques sur leur trône, celle de la fin de vie et celle que choisissent les âmes lassées par la futilité du monde. Mais elle évoque aussi d’une part la prudence, d’autre part la science et l’érudition qui ne s’obtiennent qu’au bout de longues années de recherches et d’études. Elle évoque l’administration, la rigueur, le contrôle de soi, la gestion raisonnée des biens acquis, éventuellement la frugalité.

Toute vie est jalonnée d’épreuves qui suscitent chez ceux qui leur sont confrontés un sentiment d’impuissance et, parfois, de culpabilité. Sous l’influence de Saturne, l’heure vient d’en tirer des conclusions, de faire un retour sur soi pour mieux comprendre pourquoi et comment le malheur a frappé, puis d’essayer de progresser en dépassant ce qui ne sera plus un échec mais une étape.

Saturne limite nos ambitions comme si nous avions un sablier sous les yeux mais Saturne, en même temps, nous structure et nous révèle notre vraie personnalité. Même s’il ride nos épidermes et rend douloureuses nos articulations, le temps peut être un allié puissant dans la réalisation de nos projets. Comme l’a si joliment écrit Jean de La Fontaine au XVIIème siècle : « patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » (*) C’est ce principe de vie que véhicule Saturne.

Saturne pour les natifs du Capricorne

Le signe du Zodiaque que cette planète gouverne, le Capricorne, est d’ailleurs caractéristique de cet état d’esprit : ses natifs, apparemment austères (mais apparemment seulement) font montre d’une persévérance sereine, de réflexion et de droiture morale. Ils détestent plus que tout prendre du retard dans l’accomplissement de leurs missions. Ils ont aussi, il faut bien le reconnaître, une tendance à être moralisateurs, sans doute parce qu’ils essaient de transmettre leur sérieux. Ce qui est inutile et Saturne le sait bien, tout apprentissage ne peut se faire vraiment qu’avec…le temps ! Le corolaire incontournable du temps, bien sûr, c’est la vieillesse. C’est sans doute pour cette raison que Saturne est associé à la peau (les rides ?), au squelette (les rhumatismes ?), à l’ankylose et à la surdité. Mais la vieillesse à son tour est associée, tout au moins sous nos latitudes, à la retraite.

Alors mieux vaut ne pas se polariser sur la notion de fatalité, mais plutôt se souvenir que Saturne était aussi le dieu des semailles et celui de la culture de la vigne, dont les ceps si horriblement tordus portent chaque année de nouveaux fruits.

(*) Citation tirée de la fable « Le lion et le rat »

Christine Verdier

Que recherchez-vous ?

Posez vos questions aujourd'hui !

Voyance par sms - Ca marche !

Contact voyance c'est aussi:

La voyance selon Contact voyance !

Une voyance de qualit pour vous !

Ils soutiennent Contact voyance: Horoscope du jour