La Méditation

Le mot est courant. Il a même été célèbre à la fin du XXème siècle, quand les Beatles et Mia Farrow vantaient les mérites de la méditation transcendentale. Mais, au-delà de cette mode générée par un engouement de stars, et malgré l’intérêt du courant New Age pour les techniques méditatives, notre société n’a pas encore réellement pris conscience de toutes les dimensions de cette attitude mentale et spirituelle, ni de tous ses bienfaits. Car la méditation n’est pas seulement un moment de calme et de recueillement. Elle est le chemin qui mène à la paix intérieure. C’est une expérience de vie, et elle est universelle.

La méditation

Pratiquée activement depuis des siècles au sein du Bouddhisme, notamment le Bouddhisme Zen, du Taoïsme et de l’Hindouisme, la méditation est également prônée par le Christianisme, le Judaïsme et l’Islam. Et elle est un élément fondamental du Yoga. Toutes ces religions et toutes ces philosophies en reconnaissent les effets bénéfiques : obtenir par la vacuité de l’esprit un apaisement du mental, un état de relaxation totale, quelquefois une révélation.

Notre cerveau fonctionne sur trois registres :

La méditation n’exclut aucun de ces trois domaines. Elle peut, en effet, se focaliser sur ce que nous ressentons physiquement, sur un objet ou un son, ou encore sur un concept philosophique ou religieux, et même, pourquoi pas, sur une expression artistique… Mais l’idée essentielle est toujours de faire le vide en soi. L’intelligence de nos sensations et la sensation est la connaissance la plus basique qui soit nous permet ainsi d’accéder à un sentiment d’harmonie et un état supérieur de subtilité.

De même, l’intelligence « intellectuelle » de la méditation élargit notre approche du monde et nous confère une vision plus nette de la réalité et de ses paradoxes. Se comporter en simple observateur, en harmonie avec l’univers, et par là-même s’accepter et accepter le monde ! Etre en symbiose ! Etre en paix ! Voilà tout l’intérêt de la méditation.

A ces bienfaits spirituels s’ajoutent d’ailleurs des indications thérapeutiques qui ont fait l’objet de plusieurs études scientifiques, entre autre aux Etats-Unis vers le début des années 60. Il est avéré que la méditation est un moyen sûr de lutter contre le stress, la dépression et l’insomnie, et il semblerait qu’elle permette également d’apaiser les douleurs chroniques et d’améliorer les défenses immunitaires. Cela dit, comment obtenir cet état de grâce, qui peut et doit devenir un état naturel ?

Les techniques, ou plutôt les voies, pour accéder à cette prise de conscience exceptionnelle sont variées. Elles peuvent faire appel à la maîtrise du souffle, à une incantation, un mantra, une mélodie, une lumière particulière ou encore, pour certains, le nom d’une déité. Mais attention ! Méditer ne signifie pas réfléchir. Il ne s’agit pas d’analyser les éléments de la séance et encore moins d’extrapoler. Car la méditation ne prévoit aucune construction mentale. Au contraire, le but est de retrouver, dans le calme et la paix, dans l’ici et le maintenant, l’expérience du monde spirituel.

D’après les spécialistes de la cognition, les raisonnements conceptuels font appel à la mémoire et les sensations à l’instinct. Méditer serait donc une façon de privilégier notre instinct pour modifier notre mode de vie et cesser de batailler contre notre environnement et contre nous-mêmes. Sans excès, bien sûr. La méditation ne doit, en aucun cas, devenir une fuite ou une source de confusion mentale. Elle doit être gérée, comme la respiration, car elle est la respiration de l’âme.

Alors, me direz-vous, pourquoi méditer ? Justement pour ne plus avoir à se torturer avec des « pourquoi »

Christine Verdier

Que recherchez-vous ?

Posez vos questions aujourd'hui !

Voyance par sms - Ca marche !

Contact voyance c'est aussi:

La voyance selon Contact voyance !

Une voyance de qualit pour vous !

Ils soutiennent Contact voyance: Horoscope du jour