Les secrets des Grimoires

Un grimoire n’est autre qu’un livre de recettes… mais pas n’importe lesquelles ! Son contenu n’a rien à voir avec le menu d’un dîner, et s’apparenterait plutôt à un conte de fées… ou à un cauchemar.

Le Grimoire

De nos jours, le mot est devenu synonyme de vieux bouquin poussiéreux, éventuellement enluminé, toujours très épais, rempli de connaissances désuètes ou dénuées de signification. L’image est triste mais elle n’est pas complètement fausse car les grimoires sont effectivement des livres très anciens, parfois même antérieurs à l’invention de l’imprimerie (certains datent du XIIIème siècle). De plus, leur lecture n’est pas évidente et nécessite même souvent d’être décodée. Le mot désignait d’ailleurs à ses débuts, au Moyen-âge, les grammaires rédigées en latin, parfaitement incompréhensibles pour la plupart des gens.

Mais les grimoires évoquent aussi, pour les amateurs de rêve, l’enchanteur Merlin, Nostradamus ou Harry Potter. Pourquoi ? Parce que les secrets qu’ils recèlent sont tous liés à la Magie.Il est bien question de recettes, mais des recettes de potions, de sortilèges et d’envoûtements, et des recettes d’incantations.

Les grimoires ont tous été condamnés par les Eglises chrétiennes en tant qu’ouvrages de sorcellerie, et leurs auteurs et utilisateurs parfois brûlés vifs. Pourtant leurs intentions n’étaient pas forcément diaboliques et les grimoires ont été imprimés dès le XVème siècle, au même titre que la Bible. Car ils pouvaient apprendre à guérir, à une époque où la médecine en était à ses balbutiements et la chirurgie inexistante.

Ils s’apparentaient quelquefois à des manuels d’astrologie, et ouvraient au profane la perspective fabuleuse des étoiles et, pourquoi pas, grâce à elles, un aperçu de son avenir. Ils permettaient de confectionner des amulettes ou d’élaborer des rites destinés à éloigner les esprits malins et conjurer le mauvais sort. Ils constituaient un espoir pour ceux qui étaient en mal d’amour, par le biais de quelque philtre d'amour, et pour ceux qui étaient assoiffés d’or. Le secret de la pierre philosophale se trouve peut-être entre leurs pages !

La Magie blanche n’a jamais nui à personne, bien au contraire, tout au plus peut-elle générer des déceptions comme toute autre forme de remède. Mais les autorités religieuses ne lui ont jamais pardonné d’exister en dehors de leur domaine d’influence, de même que les scientifiques actuels ne lui pardonnent pas d’être inexplicable.

Il est vrai, par ailleurs, que d’autres grimoires ont pu servir les desseins de véritables sorcières en quête de poisons et de malédictions, et ceux de satanistes dangereux. Il est vrai aussi que certaines recettes sont surprenantes ou inquiétantes… quand elles ne requièrent pas des ingrédients impossibles.

Il convient donc d’étudier chaque texte avec discernement, et d’en bien comprendre le sens. Car, outre les difficultés liées au vieux Français, le vocabulaire utilisé dans les grimoires peut prêter à confusion. Les ingrédients qu’ils mentionnent pour leurs préparations font bien sûr appel à des plantes, des pierres et des organes d’animaux mais les dénominations utilisées sont parfois trompeuses. Ainsi, les dents de lions, les ergots de coq ou les yeux de chats ne sont autres que d’inoffensifs pissenlits, de jolies pivoines ou de la chicorée sauvage !

Mystère toujours ! Les grimoires sont les bastions de l’ésotérisme en même temps que les témoins de connaissances séculaires. Et même si, de nos jours, ils sont commercialisés avec des pages vierges, pourquoi ne pas y transcrire les recettes modernes pour la pérennité de la vie et l’acquisition du bonheur ?

Christine Verdier

Que recherchez-vous ?

Posez vos questions aujourd'hui !

Voyance par sms - Ca marche !

Contact voyance c'est aussi:

La voyance selon Contact voyance !

Une voyance de qualit pour vous !

Ils soutiennent Contact voyance: Horoscope du jour